Winter Zander

10 Mar 2020
Rate this item
(1 Vote)

C'est la fermeture... mais dans sa grande sagesse, l'UPP autorise la pêche avec des worms artificels. Et ça tombie bien. Les sandres aiment ça. Il faut dire que la vibration émise par les ondulations du worm couplée à la saveur des attractants dont ils sont gavés pour la plupart ont de quoi séduire les zanders.

La Seine est bien montée depuis fin février, c'était donc l'occasion d'en profiter. Je me pointe au bord de l'eau équipé de Bow Worm 6'' que je loche sur une TP de 12gr avec une hampe sans garde pour ne pas les déchirer. Rien sur la première moitié de la pause dej quand je sens un gratouilli appuyé alors que je pêche en verticale le long d'un quai. Pendu ! Un sandre de 55-60 qui se décrochera en surface. Ce n'est pas grave, j'ai la confirmation qu'ils tapent dans les worms artificiels. On continue notre bonhomme de chemin puis faisons demi-tour avec dans l'idée de changer de spot.

En repassant devant l'endroit où j'avais ferré le 55-60, je relance mon worm ''histoire de''... au cas où il avait un pote avec lui. Je suis en train de faire onduler mon Bow Worm à 10-15 cm du fond dans le léger contre-courant quand je me prends une cartouche venue d'ailleurs, une boîte de l'espace, j'en frémis encore. Ferrage bien appuyé, je sens que c'est costaud et je me prends des coups de tête magistraux. Je pense à un petit silure tout en espérant un gros sandre. Il arrive vers la surface, je vois des gros remous, miam ! Et enfin je l'apperçois, un pain de sandre ! Par contre il va pas rentrer dans l'ascenseur à poissons là. Alors on s'y prend doucement, la tête entre, un petit coup sec sur la corde et tout le corps y entre, il y est !

AAIMG 7590

Faisait un moment que j'avais pas touché un poisson de 80 dans Paris, ça fait plaisir !

Retour au bureau , les mains fleurant bon le percidé. J'aime...

Top