Décapotage au lac

15 Mai 2019
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Après des difficultés à concrétiser les touches de pike, la roue tourna. Sully m'accompagne pour cette petite journée où le temps fut enfin clément. On commence sur un spot où il y avait déjà quelques barques, il y avait juste un petit fond de vent largement supportable, l'absence de I-pilot sur mon moteur avant me force à pêcher en dérive, parfois c'est chiant, parfois ça aide à trouver la profondeur là où les fish sont actifs. Je me décale donc dans plus d'eau que la profondeur souhaitée pour que le vent m'y amène gentillement. Je monte un gros soft swimbait relativement bien plombé vu la profondeur et au bout de quelques lancés dans la profondeur d'arrivée qui n'était donc pas celle de prévue pour le ponçage, je me prend une touche et le fish est pour la première fois de la saison, bien piqué, la Strong Mind le sèche vite fait :

1

La Strong Mind, grâce à son longue poignée et donc bras de levier, a une aptitude à mettre sur orbite des leurres de très grosse taille et fortement plombés qu'aucune autre canne n'a. Vu le grammage utilisé, la Huge Custom 81 aurait aussi pu faire le job, mais pas aussi efficacement sur les distance de lancé que le monstre signé Deps qui envoie 2kg. Je m'entêta donc à pêcher avec la plus puissante des cannes d'eau douce durant cette journée.

strongmind

Nous arrivons à une seconde zone, après plusieurs heures de ponçage stérile, je me remet dans pas mal d'eau change de couleur et plombe encore plus le leurre, crankin' musclé, je crois en la zone et en la technique et un second fish nous rejoint lui aussi séché par la canne bodybuildée à la Schwarzi :

2

On insiste sur la zone, d'autres touches se font ressentir mais les cocos mordent mal, attaquent juste le paddle ou poussent juste le swim, bref c'est compliqué... On se décale dans plus d'eau sur une zone intéressante, je recommence ma tactique et ça paye rapidement :

3

On continue sur la zone car on ne l'avait pas exploité complètement et d'autres profils du fond semblaient intéressants et pile-poil là où je pensais qu'il pouvait avoir un prédateur, un quatrième pike se pendra à la Strong Mind :

4

D'autres touches inferrables jouèrent avec nous sur la zone mais, c'était vraiment inferrable... On se décale sur une zone dans encore plus d'eau, l'écho sondeur nous révèle de gros cyprinidés présents, je ponce, crankin', crankin' et foire une touche à réveiller un mort... Puis le vent se leva, mon pote en avait plein le cul des touches pas franches et de la danse du fond plat sur les vagues, du coup, on abrégea la session...

La Strong Mind fit bien le boulot ce jour là, cette canne porte bien son nom, pour les mecs qui lâchent rien et qui y croient jusqu'au bout. Le lac d'Orient est très difficiles cette année, tout comme ses deux frères, et il faut faire des pêches tactiques comme on peut le faire habituellement en fin d'année, mais bon ça pimente la pêche !

Stay Stoked

JB

Top