CA DEL LAGO 2017

12 Set 2017
Vota questo articolo
(1 Vota)

received 1799850623660470

Retour sur un week-end passé avec toute la famiglia Plus Fishing. Le rassemblement se reproduit dans ce superbe plan d'eau qu'est Ca del Lago. Arrivé sur place, il fait relativement chaud et les échos venant du propriétaire ne sont pas géniaux car il y a une très net baisse d'activité depuis quelques jours ... je m'arme d'une UL voyage et de ma bonne vieille Huge 64 3plots. Pas de float tube ou de barque cette année, ca se passera à pied « from the shore ».

Ce fut limite déprimant, connaissant le plan d'eau, au vue du potentiel , une monotonie déconcertante, un zéro pointé en activité, même les banc de baitfish n'étaient pas inquiétés par les mega predateur qui rodent à cette paradis a bass. Nous sommes quand même une sacré ribambelle, plus du double que l'année précédente et les pêcheurs que je croise son tous capot...je noue un Flick shake 4.8'' sur l'UL et un Flat Back jig red scale de ½ Oz, tuné d'une Dolive craw 5''TW109 sur cette petite bombe de Huge Custom 64, ce combo avait déjà fait la différence l'année dernière sur une pêche difficile, ce n'est donc pas le moment de s'en priver...

Je gratte et je gratte et regratte, mais rien, je tente ma chance au worm sur des spot qui le mérite mais rien de rien...Puis, en grattant, pres d'une entrée d'eau, je vois mal de baitfish actif affolés, je lance la craw et enfin une touche et pas des moindres, je rends du fil et ferre comme un bœuf, et....rien ! Je ramène juste mon Blast Fluoro de 20Lbs, aplatie en bout, à poil, sans jig, ni poisson... Je ne saurais jamais si j'ai eu la « chance » de toucher un des seuls pike du plan d'eau ou si j'ai couillé dans mon nœud et que j'ai cassé sur un lunker bass (faut bien se remettre en question de temps en temps)... En 5 minutes, je digère l'avarie et continue, l'heure butoir de fin se rapproche et toujours pas de fish au sec, je me rapproche du stand Plus Fishing, et scrutte chaque spot propice à abriter un bass quand soudain mes yeux se portent sur une masse noire dans un arbre, je bloque en mode héron, dévisage cette hombre et m'apercois qu'elle remonte, bien qu'immobile et que des nageoires oscillent doucement...c'est du 50+ largement maillé...Le soucis est que la hauteur de berge est importante et j'ai une seule et unique trouée dans les branche pour espérer jeter mon worm a proximité du bass, je ne connais pas bien la canne que l'on m'a gentiment prêtée et de plus, elle est relativement puissante pour une UL, je saisie le Flick Shake et tente ma chance, un lancer chirurgicalement parfait plus tard, le worm est devant le museau du Lunker, je laisse le charme Jackall agir et fait juste un seul shaking discret, ni une, ni deux le bass se rue dessus, je mets en tension le Spinning fluoro de Famell, le bass cherche a se barrer dans les racines de l'arbre, je le bride et serre les fesses, je descends la bordure tout en maintenant en tension le fish et l'inévitable arriva, un saut et une décroche magistrale avec un cri de déception, je fus fou...

Il est l'heure, c'est fini, j'arrive au stand et retrouve toute la famiglia Plus Fishing : Koichi, Domenico, les deux David, Luca et Nicola les deux champions du monde, Alessandro et Lorenzo du bass crew brother, Roberto, Diego, Alberto, Guido, Alessandro et Simone, bref tout le gratin Italien de notre excellente team...Il y a aussi pas mal de personnes que je n'avais jamais vu et je m'installa a table avec des personnes que je n'avais jamais vu et Domenico me plaça en face d'un pêcheur Italien Nicola, un pote à Alberto, qui parlait parfaitement Français, qui me servit d'interprète et qui surtout était un excellent pêcheur passionné avec qui je discuta longuement tout au long du repas, accroc des perches et qui frôla l'arrêt cardiaque en voyant les perches Frenchy que j'avais dans mon phone... bref, un repas unique avec une ambiance parfaite et un dépaysement culinaire succulent : à refaire et je resigne tout de suite...

1

Cependant les résultats de la rencontre furent très maigres, très peu de bass de sortit, de mémoire, il y  eu 4 pêcheurs sur plus de 40, qui réussirent à toucher du fish dont de nombreux talentueux basseur Italien...Ce n'est évident de caller à l'avance une date car la pleine lune fit capoter l'évènement, comme vous le savez, lors de la pleine lune, le bass s'alimente la nuit...Respect pour Gabriel Pedrazzini, un petit djeun's de l'âge de mon ainé, qui a de l'or dans les mains, qui réussit à toucher deux bass dans cette matinée. Je pus justement pêcher quelques heures avec ce « young Italian Angler » et il m'impressionna de par sa gentillesse, sa politesse, son talent, à son âge j'aurais bien voulu être autant passionné et talentueux à 16ans, bref un pêcheur qui mérite tout mon respect vu son jeune âge, « perfetto Gabriel » !

2

Evidement une autre personne me fit bien tripper, Domenico toujours égal à lui-même, toujours en train de blaguer, direct dans ces propos, bref qui tourne pas autour du pot et qui sait recevoir, merci encore pour les petits cadeaux et goodies Dom'. Vous l'aurez compris, je pus passer une journée exceptionnelle, j'ai passé du bon temps dans un pays agréable et charmant, où je ne parle pas un mot de la langue nationale a part « bon journo » ou « grazie mille ».

received 1799850656993800

Repartant le lendemain soir en France, je pus repêcher le plan d'eau pour ne pas finir sur un échec, je dégaine le flat back jig red scale qui me restait mais en 3/8Oz avec toujours une Dolive craw 5" tw109, je commence à arpenter les bordures et pitch mon jig dans un arbre à 1metre de la bordure, je le fais évoluer lentement dans le cover, raccroche les branches, et le décoince le plus lentement possible et le tout à vue. Le jig glisse entre les branches et redescend taper le fond, avec des animations les plus lentes possible puis je vois ma ligne se barrer alors que mon leurre est a 30 cm de la bordure et que j'ai les yeux rivés dessus, j'attends, ça continue de se décaler et décide donc de ferrer, et là je tiens un très beau sujet qui finit par se décrocher et se barre vers le large...je devint limite liquide... je laisse reposer le spot 5 minutes et y retourne, je repitch dans le doute mais de l'autre côté et à peine touché le fond, je vois un bestiau sortir de la bordure, là où on ne pouvait pas le voir et gober assurément  mon petit bonbon, il se barre en mâchouillant pépère mon jig et là j'envoie un ferrage de maçon avec ma Huge Custom 64, le fish est a 1 mètre de moi, il cherche a repartir vers le large mais je le bride, lui saute dessus une fois arrivé en bordure et le saisie par la bouche et dans le même seconde le jig se décroche du fish...ouffffff, j'ai eu un sacré coup de chance qu'il ne se soit pas décroché avant la saisie...le bass est massif, rien a voir avec nos bass locaux petit et trapu tel une carpe, je prends des photos tant bien que mal et me décale plus loin pour ne pas être en contre-jour et devinez ce que je vois un autre 50++ en chasse à 3 mètres de moi mais que faire vu que j'avais déjà un petit ourson dans les mains ? Je prends donc quelques médiocres clichés, empressé d'aller voir le second pépère mais après le release, le second bass avait disparu...J'étais fou...le pire c'est que ces deux spot avait été poncé et sur-poncé le veille...

20170612 1031161

Le bass capturé était un vrai golgoth, surement mon record en terme de poids mais pas en taille, enfin bon, faut pas chipoter pour 1 cm, maintenant j'avoue mieux comprendre pourquoi les basseurs ne mesure pas mais pèsent les fish, le combat d'un fish de 2.2kg ou de 2.8kg est, à taille égale est totalement différent... et ce, idem pour le pike, on devrait plutôt prendre en compte le poids que la taille, car c'est beaucoup plus révélateur du plaisir que l'on a pu prendre pendant le combat...

Je continua ma petite journée pêche qui fut super sèche, je troqua mon Flick Shake pour un Tiny Blitz sur l'UL et fit du power fishing, puis en début d'après-midi, je vis une masse noire coller aux basquets de mon dolive shad et lança juste après mon petit cranck, la masse noire que je prenais pour un bass fonça sur le Tiny Blitz et ce fut pendu après quelques coups de manivelle, mais a ma grande stupeur, ce ne fut pas un bass mais un espèce d'hybride Gardon sur fat/chevesne qui avait craqué :

20170612 133408

Ce fut ma dernière prise, un bien maigre résultat au vue le potentiel de Lunker qui résident sur le plan d'eau, cette satané pleine lune n'a pas joué en ma faveur, il aurait été plus propice de pouvoir pêcher pendant la nuit...

J'ai une fois de plus apprécié ce pays transalpin voisin, de par sa culture, la gentillesse de habitants, les plats traditionnels succulents, le climat, bref, je kiff ce pays et j'y retournerais avec ou sans pleine lune...

Stay Stoked

JB

Top

Questo sito o gli strumenti terzi da questo utilizzati si avvalgono di cookie necessari al funzionamento ed utili alle finalità illustrate nella cookie policy. Se vuoi saperne di più o negare il consenso a tutti o ad alcuni cookie, consulta la cookie policy. Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina o cliccando qualunque suo elemento acconsenti all'uso dei cookie.