This is the end...

06 Feb 2019
Vota questo articolo
(3 Voti)

Ca y est, la saison touche à sa fin... et puisque c'est la fermeture liée à la reproduction du brochet, nous avions décidé d'aller présenter nos hommages aux futurs fornicateurs avant de les laisser faire leurs cochonneries tranquilles.

Ca tombe, bien le Max est dans la région donc on le retrouve pas lon du spot pour une bonne journée wadders à l'ancienne. Il y'a un vent de boeuf et nous commençons par la berge sous le vent qui était celle qui nousavait rapporté le plus de poissons 3 semaines auparavant. Au bout de 30 minutes de pêche, les copains comptent déjà 3 poissons à leur actif et moi pas une touche. Et ça restera comme ça pendant l'heure et demie suivante. Je commence à m'impatienter un peu mais je sens que la berge à l'abri du vent va être meilleure (technique du doigt dans l'eau toussa).

J'y arrive, premier lancé en biais pour longer la cassure au maximu, petite touche et premier poisson (modeste) au sec. Ca va un peu mieux. Je relance, au large cette fois, je laisse couler, contact avec le fond, une bonne tirée pour décoller le leurre et une récupération ultra lente (eau refroidie avec les neiges de ces dernières semaines). Quelques tour de manivelle et je me fais stopper comme il faut. Un bon gros ferrage made in Slap Shot et j'engage un combat tout en lourdeur. Le poisson ne décolle pas du fond et prend du fil... ça sent bon. Finalement c'est un 92 cm bien charnu qui fait bien plaisir pour une fin de saison.

AIMG 2205

AIMG 2207

Visiblement, la berge à l'abri du vent était le bon choix (pour moi en tout cas). Je continue ma prospection et c'est un lancé au large que je me reprend une cartouche 20 minutes après (même leurre, même technique, mais résultat plus petit).

AIMG 2198

Un peu plus loin, mêmes causes, même résultat, mais en bordure... Et hop un dernier plus joli pour finir la matinée... guilleret.

AIMG 2200

Le pattern en poche (fire tiger power), l'heure du déjeuner sera en partie consacrée à ''uniformiser'' la pêche du groupe ^^

AAA

Pour l'après-midi, nous partons sur un autre étang qui donnera 2 ou 3 pikes entre 60 et 70 mais celui-là est exposé plein vent et c'est très compliqué d'y pêcher. Nous repartons donc pour l'étang du matin et la fameuse berge à l'abri du vent. Je refais tous les spots méticuleusement, persuadé qu'il reste des poissons à y faire. Alors que je pêche sur ma gauche et que mon leurre passe par dessus des branches immergées en bordure, un pike en sort comme une fusée et sort carrément la tête de l'eau pour gober mon shad au moment où j'allais l'en sortir. Je ferre bien à retardement pour le laisser saisir sa proie correctement et je le combat sans même donner un tour de manivelle, tellement il a frappé dans mes pieds. Assez ouf... d'autant qu'en examinant les photos le soir, je m'aperçois que c'est le troisième poisson que j'avais fait le matin au large à 50 mètres de là (cicatrices sur son dos). Il devait chiller sous les branches tranquille et à voulu se venger, je ne sais pas, mais offensif le poisson en tout cas !

AIMG 2209

Comme les spots facilement pêchables commencent à avoir été bien peignés à nous tous, je me focalise sur les spots dits ''merdiques''. Ceux où tu es obligé de t'insérer sous les arbres, où tu ne peux pas lancer loin, où la bordure est encombré, bref là où les gens ne s'aventurent pas trop.

Je réalise des lancés sous la canne ''comme je peux'', mon shad tombe souvent à seulement quelques mètres de la berge mais ça peut le faire. Et effectivement, après avoir un peu insisté et alors que j'ai fait un lancé moisi à 5m devant moi, un pike sort comme un fou furieux de sous l'arbre sur ma gauche pour venir intercepter mon shad sous mes yeux. J'adore.

AIMG 2213

Ce sera tout pour cette dernière journée, à peine dans la voiture du retour que j'avais déjà envie d'y retourner. Ca va me manquer ces secousses à la touche... tain 3 mois.  

Top