Tel père, tel fils

16 Jul 2020
Rate this item
(1 Vote)

De plus en plus souvent, grâce au télétravail, je peux emmener le fiston avec moi et il aime bien partir en mission exploration, c'est toujours une aventure et on rigole bien.

En se promenant, on spote un groupe de chubs stationnés sous un murier. On prend 2-3 mûres qu'on leur lance. Ils se jettent dessus et les gobent goulument. Ok ! Je lui met une mûre sur un hameçon fin de fer Zappu et hop, il leur lance, ferre le plus gourmand et le combat tout seul. Un coup d'ascenseur et il nous rejoint pour une photo rapide. Content mon petit pirate.

AADSC05594

 
J'en ai raté 3 derrière, j'ai pris mon lot de vannes. Le petit insoslent :))
 
Mais faut pas me provoquer au chub. En fin de session, je spote un groupe de jolis sujets derrière un pilone. Je descends discrètement sur la passerelle, ils sont du mauvais côté pour pouvoir le sortir une fois capturé. Je dois donc lancer mon Orikanemushi sous la passerelle pour les faire bouger vers le bon côté. Je lance, il disparait de ma vue mais je vois les deux qui étaient sur ma droite foncer sous la passerelle. Un bruit de remou, je ferre à l'aveugle, pendu ! 
Et là, il me livre peut-être le plus beau combat de chub que j'ai eu. Il prend du fil, sonde, essaye de partir dans les piliers, il est vraiment costaud. Mais finalement il termine dans l'épuisette. Ce sera ''seulement'' 54cm mais un poisson large.
 
AADSC05595
 
Place à la mer, aux bars et aux vieilles, pour des vacances qui vont faire le plus grand bien.
 
Stay stoked...
Top